Liste des articles complets présents ici + leurs bonus :)

- "Solitude & Liberté, allier Saturne & Uranus"

- "L'Astrologue, le médium & le voyant"

- "La semaine, ou l'art de parler le langage des étoiles"

- "Cosmos, l'élixir floral des Astrologues !"


Solitude & Liberté :

allier Saturne & Uranus !

Original : pendant la lecture de l'article, je vous invite à écouter les sons qui émanent des anneaux d'Uranus...



Au cœur de son merveilleux traité de fin’amor contemporain ("Amour, invincible Amour"), Jacqueline Kelen offre cette affirmation :

"Priver quelqu’un de sa solitude, cela revient à le priver de sa liberté".


En quelques mots, cette auteure émérite, nous résume tout le lien entre Saturne et Uranus !

Ces deux planètes sont les régentes du signe du Verseau.

Depuis Ptolémée (100-168 après Jésus-Christ), Saturne est une planète caricaturée, voire dépréciée. Si, du bout des lèvres, l’astrologue consent à lui reconnaître quelques qualités (structuration, mémoire, devoir, un lien au temps…) très vite il dérivera vers un dénigrement de celle-ci en l’accablant de nombres tares. Saturne apporterait ainsi les limitations, les retards, les obstacles, l’autorité… et j’en passe de pires encore ! Elle est même surnommée "la maléfique" (!).
Au nombre de celles-ci, les astrolophiles "accusent" Saturne de nous plonger dans la solitude (oh ! quel vilain mot à notre époque ultra-connectée). En s’exprimant ainsi, il apparaît déjà très clairement que ledit astrolophile confond "solitude" et "isolement" ! Pour Jacqueline Kelen (dans le même ouvrage), "On confond, à dessein, solitude et isolement. Or, la solitude souveraine signe notre liberté, notre entièreté, là où l’isolement marque une coupure, un amoindrissement de l’être". Cette distinction n’est pas intellectuelle ou un simple jeu de mots. Loin de là ! Dans la solitude il y la chance de toucher son univers intérieur, sa source, sa vérité. Dans l’isolement, c’est le contraire ! On se fuit soi-même, on rejette sa sensibilité, son empathie et, une fois enfermé dans sa coupure/blessure, on rejette autrui (qui devient une menace !). C’est un cirque infernal.

La planète "Saturne" nous demande de réaliser ce travail : expérimenter la voie de la Solitude pour saisir -sans influence aucune !- qui Je Suis… Il vérifie (par lui-même) que sa vraie nature est d’abord d’essence subtile et spirituelle. Si cette solitude est cultivée régulièrement grâce à des temps de solitude (!) mais aussi -et surtout- grâce à des temps de méditation profonde, alors l’être pourra(it) commencer à s’ouvrir à Uranus… C’est-à-dire à la Liberté !
Sans solitude, point de liberté ! Sans l’auto-délimitation (que les célèbres anneaux de Saturne nous permettent de développer en notre sein) point de possibilité de saisir qui Je Suis, ce dont Je suis porteur… La voie de Saturne est la voie de la responsabilité. Celle que l’on peut parfois ressentir sous la forme d’une sorte de joie-chaleur intérieure quand on ressent que ce que l’on vit, que ce qui nous arrive est juste, bienveillant pour soi et tellement porteur de croissance (de leçons). À ce moment-là, il est même possible de ressentir un embryon de liberté… qu’Uranus représentera alors.

La planète "Uranus" a été découverte en 1781 entre les Révolutions américaines (1776) et françaises (1789). Deux grands événements placés sous le sceau de la liberté encadrent son "arrivée" dans notre champs de conscience. Uranus est une planète très originale car elle tourne sur son axe à l’horizontal ! Et, comme sa "cousine" Saturne, elle est entourée d’anneaux. Les siens sont très fins (au regard de ceux de Saturne) et enserrent la planète dans le sens vertical. Original !

C’est sur le socle de la solitude -apportée par Saturne- que l’individu peut commencer à expérimenter la Liberté. Il lui faut percevoir avec acuité ce qu’il porte d’unique en son sein pour pouvoir prétendre être libre… Sinon il n’est qu’un ignorant, un naïf, une personne aveuglée par les dieux numériques (la toile du Web, les téléphones cellulaires…). Sachant ce qu’il porte, ce qu’il aime, d’où il vient… alors il peut devenir responsable (valeur saturnienne) et, ainsi, il peut même aspirer à participer aux défis de son Temps. Saturne permet de faire sa part, d’incarner dans le concret les valeurs de son Esprit. Saturne apporte du plomb aux idées (parfois trop fugaces ou rapides…) pour qu’elles deviennent de vrais choix de vie, des projets créateurs, des initiatives éthiques. En cela Saturne et Uranus se rejoignent et deviennent les "maîtres" ou régents du signe du Verseau. Ce fameux signe qui porte les valeurs de la future Ère -du même nom- à venir.
Sur la solide et stable marche saturnienne peuvent s’édifier, s’exprimer et exister les révélations uraniennes. Notamment toutes la perception de notre monde et de l’être humain en intégrant la connaissance de l’éthérique (le domaine vital qui sous-tend le domaine physique et matériel). Il faut avoir un excellent ancrage (Saturne) pour se permettre de lancer des révolutions, des changements sincères et des bouleversements intenses (Uranus).

Celui qui accède à la solitude grâce à la méditation (Saturne) forme en son sein les graines des révolutions de Demain (Uranus).
 
L’association concrète et réaliste des valeurs de ces deux planètes est essentielle !
Avec les anti-valeurs saturniennes, l’individu risque de devenir un Traditionnaliste qui soupire sur les temps passés ("c’était tellement mieux avant !"). Avec les anti-valeurs uraniennes, l’individu risque de devenir un Moderniste qui s’exalte en rêvant à l’Humain 2.0 (un hybride techno-biologique connecté et pseudo-immortel).
En alliant Saturne et Uranus, l’individu entre dans le courant des Créatifs Culturels ou Créateurs de Cultures (cf. les écrits de Paul Ray & Sherry Anderson, "L’émergence des Créatifs Culturels"). L’aurore d'une future ère du Verseau, dirigée par Saturne & Uranus conjointement commence alors à émerger…

La solitude pleinement assumée,
Deviendra une réelle et saine liberté,
De laquelle jaillira un amour-fraternité,
Source de vraie Créativité.

 

Marc Le Vacon - Jour de Mars 20 juin 2017


"L'Astrologue, le médium & le voyant"

Original : pendant la lecture de l'article, je vous invite à écouter la bande originale du film de Sergio Leone : "Le bon, la brute et le truand"... Cela pose l'ambiance :) 



Le titre de cet article est, bien évidemment, un hommage au film de Sergio Leone : "Le bon, la brute et le truand" (sorti en 1966). De manière lapidaire il exprime mon positionnement sur le sujet. Mais pour ne pas s'arrêter là (ce serait trop simpliste !), je vous propose de découvrir mon expérience et mon point de vue.

 

J'ai découvert le monde du paranormal, de l'Astrologie, du magnétisme, des Tarots... alors que j'avais 16/17 ans. Je lisais beaucoup, je pratiquais les Arts Martiaux (j'étais en quête de maîtrise de soi) et j'avais une aspiration spirituelle sincère qui grandissait. Très tôt j'ai eu la chance d'être face à des médiums, des voyants (ou pseudo-clairvoyants), des channelers... Je n'avais pas d'a priori sur le sujet puisque -de par mon éducation- je n'avais reçu aucune influence là-dessus : ni fascination ni rejet ni jugement.  J'ai pu me forger une opinion par moi-même, seul, en toute liberté... Et c'est, justement, de liberté dont il s'agit !

 

Pour ceux qui connaissent quelque peu le langage astrologique je signalerai juste que j'ai, dans mon thème natal, Uranus (planète de la liberté et de l'Astrologie) culminante (parfaitement conjointe au Milieu du Ciel), en Balance.

 

"Médium" ou "voyant", quid !?

A l'intérieur de cet univers je distingue bien les médiums des voyants... même si la frontière est plus que flou sur le sujet !! J'ai pu observer que les médiums agissaient plus de manière "émotionnelle" alors que les voyants s'exprimaient plus dans une couleur "mentale". Concrètement j'ai vu des médiums se "brancher" sur des gens, des mères en détresses, des personnes malades ou en crises... J'ai vu des voyants (abusivement nommés "clairvoyants") chercher à prédire des événements, des rencontres amoureuses, des succès professionnels à des gens en questionnement, en recherches. Dans les deux cas, face à cela, je me suis toujours senti gêné, presque nauséeux. Comme si j'assistais à l'intrusion d'une personne dans la vie d'une autre. Je me suis alors demandé pourquoi...

Bien entendu, grâce à mes lectures et recherches, j'ai constaté qu'il existe de "vrais" médiums ou voyants. Des individualités, telles l'américain Edgar Cayce (1877-1945) ou encore la bulgare Baba Vanga (1911-1996), étaient en réelle résonance avec le monde invisible. Ils devenaient "portes-paroles" de certains aspects des coulisses de notre monde, de notre destinée (généralement collective). Mais, en poussant ma recherche j'ai perçu que derrière ces approches de l'invisible il y a, en réalité, la quête que tout Individu porte en lui (même inconsciemment) de se relier au monde subtil, ou Monde Spirituel. L'être veut répondre à l'une des questions existentielles majeures : "d'où viens-je ?". Le tout est de ne pas laisser quelqu'un d'autre le faire à notre place !

 

Pour compléter, j'en suis arrivé à la déduction que derrière le médium il y a notre soif de nous relier au Monde Spirituel, de le ressentir (approche en analogie avec le signe des Poissons). Alors que derrière le voyant il y a notre soif de discernement, de voir clairement notre réalité, notre destinée (approche en analogie avec le discernement pratique de la Vierge). C'est donc bien un sujet de notre époque (l'ère des Poissons).

 

Quel est l'enjeu ?

Au lieu de chercher, de se questionner, d'évoluer par soi-même... "on" demande à quelqu'un de le faire à notre place ! C'est de la prise en charge, un refus de grandir (d'être adulte), un rejet de la liberté et de notre potentiel de libre-arbitre (en correspondance avec le Verseau et Uranus, notamment). La tragédie est de remettre notre pouvoir de décision aux autres, à des gens qui savent "mieux" que nous, à des personnes qui parlent à la place de notre destinée, de notre Ange. C'est dramatique.

Toute prédiction d'événements -réels ou imaginaires- et que ce soit par médiumnité, voyance ou "canalisation" enlève notre libre-arbitre (notre liberté). Il disparaît comme neige au soleil car nous pensons alors que Dieu, le karma, le "destin" (ou quelque chose du genre) à déjà tout programmé pour nous... On n'y peut rien (oups !). Cela enlève notre aptitude à devenir adulte et à grandir en responsabilité.
Voilà pourquoi j'ai choisi ce titre (hommage au film de Leone). Le médium peut être considéré comme étant une "brute" et le voyant un "truand".
- Le médium se "branche" sur des gens décédés, des entités malicieuses, négatives (des "êtres" qui rôdent et qui se nourrissent de nos craintes, de nos peurs et doutes). Ils influencent facilement le médium. Puis ils forcent notre intimité, notre monde intérieur et, avec voyeurisme, sans vergogne ni aucun respect de notre liberté ils vont déformer la perception de notre inconscient et nous faire miroiter nos plus grandes peurs et/ou nos fantasmes. Les "messages" nous annoncent alors des "malheurs" ou des "bonheurs"... C'est une force brutale et agressive qui se joue de nous.
- Le voyant essaye de lire notre devenir, notre futur. Il matérialise des perceptions, des flashs, des images, des cartes de tarot, des thèmes astrologiques, pour en faire des prédictions d'événements, de rencontres... C'est un comportement de truand et de menteur qui nous fabrique un certain futur. La personne risque de se laisser faire, de se dépouiller de son courage, et se conformera aux "prédictions" qui lui ont été faites. Elle dira alors que ce qui lui arrive est bien ce qu'on lui avait prédit ! Elle ne se rend pas compte que c'est elle qui a été "créatrice" de sa vie en accomplissant les messages du voyant...  

 

Relever le défi = être libre et créateur !

C'est exactement ce que propose l'Astrologie ! Cette connaissance/sagesse encourage à muscler sa pensée, à acquérir un langage universel (les symboles astrologiques) pour dialoguer avec son univers intérieur. L'Astrologie est une connaissance lumineuse et respectueuse du libre-arbitre qui aide à devenir conscient -par soi-même- de son monde intérieur et de notre aspiration à nous relier au Monde Spirituel (notre Patrie de Coeur).

L'Astrologie est reliée à Uranus, "planète-muse" de Mercure. Cette dernière représente notre faculté de penser, de réfléchir, de discerner, d'avoir des idées, de communiquer... Uranus cherche à "initier" Mercure pour que nous arrachions notre mental du "prêt-à-penser" dominant aujourd'hui et que nous apprenions à "lire" par nous-même le sens de notre vie, à jouer au détective pour saisir les vrais messages de la vie... et à utiliser au maximum notre libre-arbitre. Un Bélier n'est pas destiné à devenir agressif, ou un natif des Poissons à vivre dans la naïveté ! Nous pouvons totalement faire évoluer notre thème... c'est-à-dire nous-même. C'est ce qui s'appelle l'évolution spirituelle !

L'Astrologie est une connaissance/sagesse qui encourage à expérimenter une démarche spirituelle sincère (hors religion, thérapie ou dérives sectaires).

 

Un être qui cherche un médium ou un voyant est une individualité qui aimerait -en réalité !- développer ses propres outils intérieurs, sa force, ses expériences pour construire sa vie, son être, son futur... et se relier à sa nature supérieure. A l'instar de Mercure qui essaye de "devenir" comme Uranus.

L'expérimentation de la méditation occidentale et du travail sur soi sont des moyens sincères pour apprendre à explorer et à maîtriser notre monde intérieur. La responsabilité de l'Astrologue est de le vivre lui-même et d'encourager chacun à expérimenter cela !

 

Marc Le Vacon - Jour de Saturne (samedi), 30 avril 2016


Pour illustrer le sujet, voici quelques thèmes ou images

Thème natal d'Egard Cayce, célèbre médium américain, surnommé parfois "le Prophète endormi". Il était natif des Poissons avec une forte concentration de planètes dans ce signe.

Une image symbolique de l'univers astrologique. Le Soleil (JE) cherche à se relier à sa patrie d'origine (le Zodiaque), en suivant un chemin d'étoiles (son vécu intérieur ou méditatif, ses expériences sincères, son expression créative...).

Thème de Marc E. Jones, Astrologue américain, un des pères de l'Astrologie Humaniste. Il a su sortir l'Astrologie des mains des voyants et médiums. 

Il est, notamment, le père des Symboles Sabians (cf. article sur le site).

Une plume, symbolisant un attribut essentiel pour "écrire" sa destinée et conjuguer le langage des étoiles, l'Astrologie.

Elle peut aussi symboliser l'Ange et le monde subtil.



La semaine ou l'art de parler le langage des étoiles !

Le saviez-vous !? Tous les jours de la semaine, vous pratiquez l'Astrologie ! En effet, dans les mythologies antiques -et pour donner un cadre sacré et sain à l'Homme- il était attribué à chaque journée l'hommage à un Dieu ou à une Déesse. Les jours de la semaine sont donc dédiés à une planète/divinité.

"Dimanche" (en anglais comme en allemand) signifie le "jour du Soleil" (Sunday), le "Lundi" est le jour de la Lune (Monday) etc. C'est une sagesse des rythmes qui nous aide à créer une vie qui ne soit pas soumise au "métro-boulot-dodo" du quotidien !

 

"Semaine" désigne une période de 7 jours. La semaine est le rythme qui nous marque le plus ! Elle rythme notre société, la scolarité, le travail, le vécu familial... Notre société occidentale, hautement américanisée, dicte un rythme qui a (plus ou moins) le "profil" suivant : le lundi est considéré comme le premier jour de la semaine. Ensuite les journées s'enchaînent pour aboutir au moment tant attendu : le "week-end" (samedi et dimanche). Cet anglicisme, à lui seul,  montre bien que le rythme de notre société est soumis à la logique "américaine" ! En réalité la semaine a un rythme sage, harmonieux et bienveillant. Elle est favorise même notre épanouissement. Encore faut-il lui être fidèle !

 

En Astrologie, la semaine démarre le Dimanche. C'est logique et sage ! Il est plus enthousiasmant de commencer sa semaine par le Soleil (qui est une étoile) que par le lundi, jour de la Lune (qui est un satellite) ! Si cette "sagesse" était mise en pratique ce serait une bonne chose car l'individu préparerait sa semaine dès le dimanche et non pas le lundi ! Il démarrerait son travail, s'organiserait, œuvrerait à être inspiré le jour du Soleil... au lieu de se jeter à corps perdu dans la semaine par la porte de la Lune (hors celle-ci est fluctuante ou lunatique, n'est-ce pas !?).
Avant 1781 (découverte d'Uranus) l'Astrologue comptabilisait sept "planètes" dans le Ciel étoilé : le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Elles ont comme point commun d'être observables à l'œil nu.

 

Voici l'ordre selon le rythme hebdomadaire :
•    le Dimanche est le jour du Soleil (dédié à Apollon ou Hélios)
•    le Lundi est le jour de la Lune (dédié à Artémis ou Séléné)
•    le Mardi est le jour de la planète Mars (dédié au à Mars ou Arès)
•    le Mercredi est le jour de la planète Mercure (dédié à Mercure ou Hermès)
•    le Jeudi est le jour de la planète Jupiter (dédié à Jupiter ou Zeus)
•    le Vendredi est le jour de la planète Vénus (dédié à Vénus ou Aphrodite)
•    le Samedi est le jour de la planète Saturne (dédié à Saturne ou Chronos)

Au passage, il est vital de connaître son jour de naissance… Il nous relie à une planète en particulier et, de surcroît, nous invite à porter notre attention sur sa place et son rôle dans notre Thème Natal.

 

Marc L.V. - Jour du Soleil (Dimanche) 1er Mai 2016


Cosmos, l'élixir floral des Astrologues !

Fleur de Cosmos
Fleur de Cosmos

Des étoiles et des fleurs ! Deux merveilles… Les unes sur la Terre, les autres dans l'Espace ; au centre, l'Être Humain. Il arrive, quelques fois, que des Hommes arrêtent leurs courses foules et apprennent à scruter les étoiles… parfois même avec les yeux du cœur ! Ils deviennent alors des amoureux des étoiles.
Les étoiles et les fleurs ont (notamment) une chose en commun : elles s'expriment ! Elles sont là pour que nous lisions leurs messages, que nous les écoutions et, aussi, pour que nous trouvions assez de courage pour changer nos habitudes (aujourd'hui destructrices ; cf. état de la Nature).

Pour accéder à ces langages, une qualité est essentielle : l'émerveillement. C'est la possibilité de s'étonner, de regarder avec attention (et non en zappant ou surfant), de découvrir ce qui est inconnu, nouveau, vivant… et beau ! L'Astrologie est un langage accessible car universel (tous les Hommes ont des étoiles au-dessus de leurs têtes). Elle est une belle sagesse -nichée dans les cœurs- afin de (re-)trouver la voie à suivre, le sens de sa destinée, sa raison d'être sur la Terre. Dans cet esprit elle ne peut être divination, voyance, médiumnité ou  analytique, déterministe, intellectuelle, psychanalytique…

 

Le défi de ce langage est d'allier la tête au cœur ! Si les étoiles aident les Hommes à se souvenir de leur destinée, de la volonté bienveillante des Dieux à leur égard ; les fleurs, elles, les bouleversent pour que leurs cœurs chavirent sous leurs couleurs, leurs parfums, leurs formes incroyables… Ni l'Astrologie ni le langage des fleurs ne doivent devenir des savoirs froids et secs qui privent l'individu de la possibilité de les connaître. Il n'est pas utile d'être botaniste pour être bouleversé par les fleurs… Il n'est pas non plus utile d'être mathématicien ou bien "psy(quelque chose)" pour savoir lire la connaissance des étoiles !


Une fleur relie "les étoiles et les fleurs" : le Cosmos. Amusant, n'est-ce pas !? Cette fleur porte le nom qui désigne "l'univers considéré dans son ensemble" (Larousse 2007). Dans la pensée grecque cela affirme que tout l'univers est bien organisé (selon un ordre divin). L'étymologie de "cosmos" est : l'ordre.

 

Le Cosmos existe en élixir floral (préparé selon la méthode du Dr Bach). La qualité de cet élixir est l'éloquence, la parole vraie, l'expression de son ressenti sincère. Sa signature se retrouve bien dans l'adage : "ce qui ce conçoit bien s'énonce clairement !". Telle est la responsabilité de l'astrologue. Si c'est clair et lumineux dans la pensée alors ce doit être limpide et fluidique dans la parole...
L'astrologue n'est pas censé étudier pour sa gloire personnelle, pour l'argent, pour briller intellectuellement, pour manipuler autrui car "il sait ce qui est vrai pour l'autre"… mais bien pour être le plus clair et le plus transparent possible à la sagesse et à la subtilité de l'Astrologie. Sa responsabilité fondamentale est de traduire le plus clairement possible, et en respectant la qualité de réceptivité de son auditeur, les mots et les phrases de l'Astrologie. S'exprime-t-il au bon moment ? Sa parole est-elle bienveillante, encourageante, sincère ?
A quoi tout cela peut-il servir si les mots utilisés sont complexes, savants, ésotériques, porteurs de sous-entendus, de "mystères" ? A part influencer l'autre !? Chaque terme astrologique utilisé pour épater et/ou pour affirmer son point de vue n'est -ni plus ni moins- qu'une manipulation d'autrui !
Evidemment ce comportement est tout à fait banal aujourd'hui… et pas seulement dans le domaine de l'Astrologie (loin de là !!). Il suffit de penser un instant au professionnel de la santé et à son vocabulaire, au juriste et à son phraser incomparable, au garagiste et à ses données techniques,… sans parler du politicien et de sa langue fourbe (qui ne réponds jamais sincèrement à une question directe).

La fleur de Cosmos est le "remède" à ces maux (ou mots !?) ! C'est la responsabilité de l'Astrologue (et de ceux et celles qui s'intéressent à son langage) que d'énoncer avec clarté, précision, justesse… ce qu'il lit dans le thème natal par exemple ou encore la signification d'une planète, ou d'un signe. Cet élixir aide les individus -aux intellects surchargés- à faire preuve d'esprit de synthèse et, surtout, à s'ouvrir à leur ressenti intérieur. Il centre et apaise.
Combien de fois l'Astrologie est-elle réduite si peu de choses !?! "Tu es Bélier… ah, ah ! Tu es donc un fonceur" ; "tu as un ascendant Cancer, tu dois avoir des enfants et aimer la vie de famille, c'est écrit !". Ces affirmations sont médiocres, irrespectueuses du langage astrologique d'une part, et de l'individu à qui l'on s'adresse, d'autre part. De plus c'est réducteur ! Un signe, une planète, un aspect… ne peuvent être "traduits" par un seul mot. C'est comme si on jugeait un individu, de manière lapidaire, sur son apparence. Ici l'émerveillement a disparu… et l'amour des étoiles avec !

La fleur de Cosmos est donc une fleur destinée aux Astrologues pour qu'ils puissent se recentrer intérieurement et exprimer avec clarté, pertinence et humour ce que le langage des étoiles réalise comme effet en leur for intérieur…
 

Marc L.V. - Jour du Soleil (Dimanche), le 2 Février 2014


Fleurs de Cosmos




Les articles, livres, liens...  publiés sur ce site sont une contribution à l'art de l'Astrologie.
L'Astrologie est une connaissance qui offre de l'oxygène à sa pensée, à sa vision de la vie et au sens de celle-ci !

Elle est une alliée merveilleuse pour travailler sur soi, évoluer, se transformer concrètement.

Bonne découverte de ce site.




Astrologie, en poésie, musique & images

Ode musicale "dédiée" aux étoiles : à voir & à écouter avec le coeur